17/02/2018
Rencontre naturaliste
17/02/2018
Les oiseaux des grands plans d'eau d'Eure et Loir
24/02/2018
Quel est cet oiseau ?

Produits phyto : un nouveau plan

Le Gouvernement a initié un Plan d'action sur les produits phytopharmaceutiques et une agriculture moins dépendante aux pesticides, plan cosigné par les ministres de la Transition écologique, de l'Agriculture, de la Santé et de la Recherche. Le Plan agro-écologique du précédent gouvernement est par ailleurs relancé.

 

Future PAC : audition de France Nature Environnement par la Commission européenne

Devant le Commissaire européen à l'Agriculture, France Nature Environnement a fait valoir la nécessité d'une PAC plus cohérente qui accompagne la transition écologique et qui rémunère les prestations d'intérêt général  menées par les agriculteurs.

 

Suivi de la Loi Biodiversité

France Nature Environnement, le WWF et l'Union Internationale de Conservation de la Nature ont été auditionnés par la commission du Développement durable de l'Assemblée nationale chargée d'une mission sur l'application et l'impact de la Loi biodiversité du 8 août 2016. Les ONG ont insisté sur la nécessité de moyens financiers et humains pour réussir la reconquête de la biodiversité.

 

Projet de Loi alimentation

France Nature Environnement déplore que le projet de loi sur l'alimentation présenté récemment au Conseil des ministres soit très en-deçà des conclusions des ateliers des Etats généraux de l'Alimentation qui prônaient la transition vers un modèle agro-écologique alliant respect de l'environnement et du bien-être animal, préservant la santé des consommateurs et permettant une juste rémunération des agriculteurs. Or, le projet de loi ne porte que sur l'économie agricole, découplés des enjeux sur la santé et sur l'environnement. Même si des mesures concernant ces derniers devraient être ultérieurement annoncés, leur déconnexion des mesures économiques pose question.

 

Dépassement d'émissions : la France dans le rouge

Convocation de la France, via son ministre de la Transition écologique, par la Commission européenne pour cause de dépassement des émissions de particules fines et de dioxyde d'azote depuis plusieurs années, à l'instar, ce qui n'est nullement une excuse, d'autres pays de l'Union européenne.

 

Climat : la France en retard d'investissements

En 2016, les émissions françaises de Gaz à effet de serre (GES) sont supérieures de 3 ?5% au scénario de référence prévoyant une baisse graduelle des émissions. En moyenne, la baisse des GES pour notre pays est de 1 % par an alors qu'elle devrait être de 1,5 %. Cause principale du retard : les investissements, surtout dans l'automobile et la construction. Pour être dans le bon rythme, 14 milliards d'investissements supplémentaires seraient nécessaires par an par rapport à 2015, sur la période 2015-2018. Pour les voitures, la consommation actuelle reste bien trop élevée pour progresser vers l'objectif de 2L au 100 prévu pour 2030. Quant au rythme de rénovation des bâtiments, il est le second point noir, avec un dépassement de 11 % par rapport à l'objectif annuel.

 

En date du 08/02/2018



Eure-et-Loir Nature 2012 - Tous droits réservés - Réalisé avec le soutien financier de la Région Centre
Maison de la Nature, rue de Chavannes 28630 Morancez
Mentions légales