25/03/2017
Atelier vannerie (deuxième séance)
01/04/2017
Rencontre naturaliste
08/04/2017
Atelier vannerie (troisième et dernière séance)

Association > Historique




10 mars 1992 : création d’Eure-et-Loir Nature avec 63 adhérents. Président : Michel Doublet. Premières études : atlas des oiseaux en hiver, participation à l’atlas des mammifères de la région Centre, et étude floristique d’une pelouse calcicole à Maintenon. Premier dossier « protection » avec la destruction d’une héronnière dans le Perche, sur l’étang de Moulin-Richer.

 

1993 : affiliation d’Eure-et-Loir Nature à NATURE CENTRE, fédération régionale de FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT.

 

1994 : inauguration du sentier-nature de Séresville, à Mainvilliers, dans le cadre du 1er « contrat vert » avec la Région Centre. 4 autres sentiers suivront en 1995 et 1996. Création du premier poste salarié (coordination des activités, animations scolaires).

 

1996 : Après l’agrément Jeunesse et éducation populaire, Eure-et-Loir Nature bénéficie de l’agrément protection de la nature et de l’environnement. Le contrat vert " chemins de nature en Eure-et-Loir "  est achevé avec la création de 5 parcours nature dont les panneaux sont toujours en place aujourd’hui. Opération « les Oiseaux dans la Ville » (1 parcours d’observation dans chaque ville du département). Eure-et-Loir Nature s’empare du thème des déchets et prend position contre le plan d’élimination (trop d’incinération, pas assez de recyclage).

 

1999 : François PERCHET président (depuis 1998). Création d’un second poste salarié dédié à l’éducation à l’environnement. Création de la zone humide de Fontenay sur Eure, et début du creusement du nouveau cours de la Cloche à Margon, dans le cadre du second contrat vert en cours depuis  1998. Eure-et-Loir Nature mène l’opération « Avifaune de plaine et environnement » avec des agriculteurs et des enfants des écoles des communes concernées. 41 classes bénéficient d’animations.

 

2002 : Suite au décès de François PERCHET (2000), Eric LE BRAS devient président. Un 3ème poste salarié (chargé de mission biodiversité) est en place depuis le 1er septembre 2000. Les travaux d’aménagement des locaux à Morancez sont en cours et seront inaugurés par le Préfet le 12 septembre, l’association s’étant installée le 1er juillet. Une Fête de la Nature, qui va rassembler environ 4800 visiteurs, est organisée sur le site le 22 septembre. Le numéro 50 de La Garzette est paru en septembre.  65 classes sont inscrites aux cycles d’animations scolaires. Parmi les dossiers « chauds » du moment, traités dans les nombreuses instances ou siège l’association : l’extension de la carrière de la STAR à Margon (qui débouchera sur la création de la zone humide actuellement en cours de réalisation), le débat public sur le projet de 3ème aéroport en Beauce, la révision du plan départemental d’élimination des déchets, qui ne parle pas encore de prévention (il faudra attendre 2012…).

 

2004 : Seconde Fête de la nature à Morancez avec 3 000 visiteurs.  Création d’un 4ème poste salarié d’assistance à la vie associative. Réalisation d’un 4ème et 5ème contrat vert avec la Région Centre (parcours nature à Vernouillet, édition de 3 guides-nature, Fête de la nature, animations scolaires). Eure-et-Loir Nature participe au plan d’élimination des déchets du BTP* dont l’association sera co-signataire, ainsi qu’à celui concernant les boues d’épuration. Elle relaie l’opération régionale Récup’ère (expo et atelier à Chartres d’Ambroise Monod, fils de Théodore, avec 1 450 visiteurs), puis l’expo Vues sur la Mare, mène un inventaire des Arbres remarquables pour le département, réalise les premières études d’impact avifaune associées au projet de fermes éoliennes…

 

2007 : l’association est présidée depuis 2005 par Joël Aubouin.. L’association s’est dotée d’un site internet. Ses actions évoluent : biodiversité et agriculture, avec la réalisation de diagnostics biodiversité, l’organisation d’un colloque en décembre 2005 au lycée agricole de La Saussaye), l’aide à la création d’une première AMAP* sur Chartres (effective début 2008) ; préfiguration de la Trame Verte avec les corridors écologiques dans le Perche ; accompagnement de la gestion différenciée des bords de routes mise en place par le département ; partenariat avec les Agences de l’eau, pour relayer les consultations du public prévues par la Directive-cadre sur l’eau ; L’association investit un nouveau thème, l’énergie, avec l’organisation d’un salon Eco-Habitats au COMPA en juin 2005, l’opération Eco Mobiles en 2006, des enquêtes sur les économies d’énergie réalisées par des lycéens…). Etudes naturalistes : participation à l’enquête Rapaces, premières recherches entomologiques.

 

2009 : Colloque sur les trajets domicile-travail, avec l’objectif de lancer une dynamique sur Chartres et son agglomération. Dans le domaine de l’eau, Eure-et-Loir Nature a poursuivi son action de sensibilisation en proposant des « parcours-spectacles » (Le Loir /l’Eure) m’a dit en 2008 et A l’eau, citoyens en 2009,. L’association continue à militer (depuis près de 10 ans !) pour un SAGE* de l’Eure. Elle assure le suivi ornithologique de la ZPS* Beauce/Conie dont elle est à l’origine, participe aux atlas des oiseaux nicheurs et des oiseaux hivernants, à celui des orchidées de la région Centre, suit le chantier de la zone humide de Margon, contribue aux travaux de valorisation du site d’Ecluzelles… Eure-et-Loir Nature participe également au débat public sur le devenir de la RN 154, en se prononçant contre l’option autoroutière, dans un cahier d’acteurs et à l’occasion de plusieurs séances publiques.

 

2012 : Eure-et-Loir Nature compte 275 membres, dont une cinquantaine de bénévoles actifs, qui s’investissent dans 3 commissions et le groupe naturaliste.  16 d’entre eux représentent Eure-et-Loir Nature dans 35 instances extérieures. Elle s’appuie également sur 6 salariés, dont 4 postes à plein temps (un nouveau poste de chargé de mission a été créé en mars 2011. Elle contribue à l’action « Carnet B » (recherches sur les amphibiens et les chiroptères forestiers). Son action en faveur de la biodiversité passe maintenant par une action phare : les Inventaires de la Biodiversité Communale (2 sont lancés à Mainvilliers et Champhol). 9 communes ont signé la charte Objectif zéro pesticide, et un programme d’action se construit pour 2012 autour de l’opération Jardin au naturel. L’association mène toujours des interventions scolaires (28 classes en 2010/2011), auxquelles s’ajoutent désormais l’action Lycées Energie, et la mise en route d’Agendas 21 scolaires. Elle propose de plus des activités pour les enfants, hors temps scolaire. Depuis 2 ans, l’association s’efforce avec des partenaires de promouvoir des Plans de déplacements inter entreprises et administrations. Après la révision du plan d’élimination des déchets, elle s’apprête à s’investir dans le plan de prévention qu’elle appelait depuis longtemps de ses vœux.

 

Printemps 2015 : Deux nouveaux Inventaires de la Biodiversité Communale commencent sur les communes d'ANET et de GRANCIERES EN DROUAIS, ce qui portera à 7 le nombre d' " IBC " réalisés. Autre opération phare menée à l'échelle du réseau associatif de Nature Centre, Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages a vu la 22ème charte signée avec la commune de MANOU (130 pour l'ensemble de la région Centre). L'opération s'étend maintenant à des périmètres plus larges, tel le bassin de captage de VERNEUIL SUR AVRE et déborde des limites du département. Une évolution de la charte est à l'oeuvre pour définir des étapes progressives jusqu'à l'atteinte du zéro pesticide. Le partenariat avec les Agences de l'eau Seine Normandie et Loire Bretagne se renforce, et une nouvelle relation s'est établi avec Eaux de Paris, pour un suivi biodiversité des aires de captage en vallée de l'Avre. L'association relaie la consultation sur les projets de SDAGE 2016/2021 en renouvelant l'expérience des jurys citoyens de l'eau (2012), mais cette fois avec des jeunes issus de plusieurs lycées du département. Pour la 4ème année consécutive, Eure-et-Loir Nature relaie avec l'Espace Info Energie le Défi Familles à Energie Positive. De nouvelles actions sont en cours : Un Dragon dans mon jardin (inventaire des amphibiens dans des mares publiques et privées), le suivi d'Agendas 21 dans les lycées, la protection de la migration nuptiale des crapauds en vallée de l'Eure, un projet de " Repair Café " à l'automne. Les animations scolaires 2014/2015 concernent 33 classes du CP à la 5ème. Le groupe naturaliste s'est nettement étoffé avec une cinquantaine de bénévoles actifs qui se structurent en sous-groupes thématiques : oiseaux, flore, chiroptères, Odonates et Papillons, amphibiens... La progression de la connaissance est particulièrement sensible pour les chiroptères et les odonates. L'association accroit son action en direction des entreprises en se préparant à accompagner les PME dans les démarches Responsabilité Sociétale et Environnementale et sur la gestion différenciée des emprises dans les zones d'activité. L'équipe salariée compte toujours 6 postes (dont 1 saisonnier) et recrute pour la seconde fois un jeune en mission de service civique.

 

 

… mars 2022 : Eure-et-Loir Nature a 30 ans. Les personnes ont en partie changé, les actions aussi. Les préoccupations ne sont plus tout à fait les mêmes. Quoique… On parle toujours de biodiversité, d’eau, d’énergie, de déchets, d’agriculture, de transports, d’éducation à l’environnement. Avec d’autres mots quelquefois, des approches différentes, de nouvelles idées. Des espèces gagnent du terrain. On a retrouvé la Loutre dans l’Aigre et l’Huisne, et des loups ont été vus dans le sud de la région Centre. Mais les effets du changement climatique se font sentir au détriment de certaines espèces et à l’avantage d’autres. En Beauce, l’agriculture bio a progressé, comme partout, mais la taille de certaines exploitations explose, certaines appartiennent à des groupes de production industrielle, tant alimentaire qu’énergétique. La consommation d’espace a diminué, mais elle reste diffuse. Une nouvelle ruralité se met en place, qu’il faut organiser. Un SAGE de l’Eure existe depuis plusieurs années, mais pour la nappe de Beauce, l’Eure et le Loir, l’objectif de bon état en 2027 ne pourra pas être respecté. La qualité de l’eau s’améliore malgré tout lentement, mais les modifications sensibles du climat posent de nouveaux problèmes. De nouvelles activités apparaissent, entrainant de nouveaux impacts qu’il faut bien traiter… L’association doit s’adapter et répondre à des questions et des attentes toujours plus diverses et complexes. En regardant en arrière, à l’occasion du 30ème  anniversaire, bénévoles et salariés sont surpris du chemin parcouru. Mais ils ont aussi conscience d’accompagner un mouvement de fond où s’invente une nouvelle forme de société, qui construit non sans difficultés une autre idée du développement…



Eure-et-Loir Nature 2012 - Tous droits réservés - Réalisé avec le soutien financier de la Région Centre
Maison de la Nature, rue de Chavannes 28630 Morancez
Mentions légales